Même les soudeurs considèrent les problèmes de « santé » comme des problèmes à long terme et donc moins primordiaux

27 février 2018 Tout le monde sait aujourd’hui que les fumées de soudure sont très dangereuses et qu’il est essentiel de prendre et de respecter toutes sortes de mesures de protection au travail. Vous en apprendrez plus sur ces dangers et risques sur d’autres blogs de ce site. Mais tout le monde a-t-il réellement conscience de l’importance de ces mesures de protection, telles que les EPI et la ventilation locale d’échappement ?

Les réponses des soudeurs sont surprenantes...

Une étude de marché réalisée au RU s’est appuyée sur des questions à de nombreux soudeurs. Le principal objectif de l’étude était d’obtenir une vision claire de comment les soudeurs appréhendent leurs activités, tant physiquement que par leur comportement, en termes de santé et de problèmes sanitaires ainsi que des précautions à prendre, ou ne pas prendre. Le groupe concerné était constitué de soudeurs plus âgés et plus jeunes, travaillant dans des petites organisations ou dans des entreprises de taille moyenne.

 

High Tech

Le premier résultat de l’étude est surprenant. Les soudeurs travaillant dans des organisations très spécialisées, high tech, sont plus conscients et mieux protégés contre les risques liés aux fumées que leurs collègues travaillant dans des entreprises moins modernes. Un soudeur d’une entreprise très spécialisée a déclaré que « ses clients exercent une grande influence sur le travail en termes de comportement lié à la santé et à la sécurité ».

 

Santé et sécurité

Tous les participants étaient conscients que la santé et la sécurité sont aujourd’hui plus considérées par le public qu’autrefois. Tous savaient également que les réglementations sont beaucoup plus strictes et ne peuvent plus être ignorées.

D’une manière générale, la santé et la sécurité sont mieux acceptées par tout le monde car elles assurent des environnements de travail plus sûrs. Il paraissait évident que tout le monde profite de réglementations sur la santé et la sécurité plus strictes.

En ce qui concerne la soudure, la santé et la sécurité étaient considérées comme « faire attention à soi ». La soudure présentant des risques évidents et immédiats, ces sujets étaient prioritaires et très importants. La plupart des participants avaient vécu une expérience, soit eux-même, soit sur des collègues, de coups d’arc dans les yeux, de brûlures, voire de doigts coupés. Les problèmes à long terme, tels que les maladies pulmonaires ne leur sont pas venus immédiatement en tête car ces problèmes sont moins immédiats. Les problèmes de « sécurité » sont plus immédiats et viennent plus rapidement en tête alors que les problèmes de « santé » étaient considérés comme à long terme, donc moins primordiaux. Les problèmes de santé étaient considérés comme plus théoriques car leur impact est évolutif et à plus long terme.

 

Principal moyen de protection

Bien qu’ils devraient l’être, les soudeurs se sentent moins concernés par les risques liés aux fumées, à quelques exceptions près. La présence de ventilateurs d’extraction générale et de ventilation est considérée par beaucoup comme le principal moyen de protection contre les fumées. Cependant, la mauvaise qualité des systèmes de ventilation/d’extraction dans certaines entreprises indique que d’autres ignoraient le problème ou pensaient être mieux protégés par leur EPR.

Les solutions de ventilation locale par aspiration (Local Exhaust Ventilation ou LEV) étaient considérées comme le principal moyen de l’entreprise pour maintenir une bonne qualité d’air au travail. Quelques soudeurs utilisaient même des extracteurs multiples dans des environnements à taux de fumées particulièrement élevé. Que ce soit la ventilation générale, une LEV, bien dimensionnée ou pas, presque tous les participants utilisaient un moyen de protection, même si certains avouaient ne pas l’utiliser systématiquement.

La plupart des participants n’étaient pas familiarisés avec le contrôle de la LEV et, en particulier, du niveau de fumée. Ils supposaient que si la fonctionnalité des extracteurs était contrôlée, il n’y avait pas besoin de contrôler les fumées. Ils pensaient que toutes les fumées étaient extraites quelque part - ou au moins la majorité des fumées. Il est cependant conseillé que des spécialistes contrôlent et entretiennent les LEV et, en particulier, la bonne aspiration de toutes les fumées.

 

Source : Comportements des soudeurs envers la santé et la sécurité, rapport de recherche qualitatif. Préparé pour les COI et les CHSCT.

Retour

Ce site web utilise des cookies pour suivre votre comportement et améliorer votre expérience sur le site.

Vous pouvez effacer à tout moment les cookies enregistrés dans les réglages avancés de votre navigateur.

*Privacy Statement